top of page

Les détenteurs de certificats non-résidents peuvent-ils participer ?

Environ la moitié des certificats sont détenus par des Néerlandais, mais Triodos a également des filiales en Belgique, en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni. C'est surtout dans ces deux pays mentionnés en premier lieu que de nombreux certificats ont circulé. Tous les détenteurs de certificats ont en commun d'avoir été dupés par les agissements de la banque.

Position des détenteurs de certificats étrangers
Au fil du temps, environ 70 détenteurs de certificats se sont manifestés et ont souhaité se joindre à notre action commune, mais ils ne sont pas établis aux Pays-Bas. Il s'agit principalement de détenteurs de certificats Belges, mais aussi d'Allemands, d'Anglais, d'Espagnols et de Néerlandais vivant à l'étranger.


Avec nos avocats, nous avons discuté de la position de ces titulaires de certificats étrangers. La question centrale était notamment de savoir si les avocats pouvaient également représenter les détenteurs de certificats de dépôt d'autres pays dans le cadre de la procédure judiciaire, probablement inévitable.

Nous écrivons ici "probablement inévitable" parce que nous allons d'abord tenir Triodos pour formellement responsable et lui donner un délai raisonnable pour réparer les dommages subis par les détenteurs de certificats sans passer par les tribunaux. Mais nous ne nous faisons pas d'illusions sur le fait que cette responsabilité et cette notification conduiront à une résolution sans action en justice ultérieure.

 

Deux questions importantes
Pour les Néerlandais qui vivent à l'étranger, mais qui ont acheté leurs certificats de dépôt aux Pays-Bas et possèdent un compte d'investissement néerlandais, la participation à notre procédure de réclamation est tout simplement ouverte. Pour ces détenteurs de certificats basés à l'étranger, deux questions sont importantes pour déterminer si la participation à la procédure judiciaire conjointe est possible :

 

  1. Les certificats d'actions Triodos acquis ont-ils été émis par SAAT, dont le siège est à Zeist, aux Pays-Bas ?

  2. Le prospectus et/ou les conditions générales de la banque stipulent-ils que le droit néerlandais s'applique en cas de litige ou renvoient-ils au droit applicable dans le pays où le détenteur du certificat a son siège?


Vérifiez vous-même si vous pouvez participer
Nous conseillons vivement aux détenteurs de certificats étrangers de vérifier par eux-mêmes s'ils peuvent répondre par l'affirmative à ces deux questions. Si c'est le cas, rien ne s'opposera à leur participation et, s'ils le souhaitent, l'affiliation définitive pourra avoir lieu rapidement. Mais franchement, nous ne pensons pas que cela soit possible dans la plupart des cas.

En ce qui concerne la première question, nous nous attendons à ce qu'il y ait toujours une confirmation. Mais pour ce qui est de la deuxième question, cela ne semble malheureusement pas être le cas. Le fait que des procédures judiciaires aient été engagées en Espagne et en Belgique indique que c'est le droit de ces pays qui s'applique. C'est également ce que nous déduisons des conditions générales que nous avons trouvées sur le site belge (néerlandophone) de la banque.

Les "Conditions générales de la Banque Triodos" que nous avons trouvées sur le site web indiquent ce qui suit:

Droit applicable et tribunaux compétents
3.11.8 Le droit belge est applicable à toutes les relations entre la Banque et le Client. Les litiges entre la Banque et le client sont réglés par les cours et tribunaux de l'arrondissement judiciaire de Bruxelles lorsque les règles du droit judiciaire le permettent.


Et dans les "Conditions particulières des services d'investissement", le texte suivant:

 

Article 12. Droit applicable et juridiction compétente
L'article 3.11.8 des Conditions générales s'applique intégralement aux présentes Conditions particulières.


Nous soupçonnons que des dispositions similaires peuvent être trouvées sur les sites web et les documents de Triodos dans d'autres pays et qu'il n'est pas possible pour la plupart des détenteurs de certificats étrangers de se joindre à notre réclamation conjointe. Nous le regrettons vivement, car nous ne demandons pas mieux que de défendre les intérêts de tous ceux qui souhaitent se joindre à nous. Cependant, il nous est impossible de plaider dans cinq pays différents en même temps.


Les titulaires de certificats étrangers qui souhaitent se joindre à nous et qui peuvent démontrer que le droit néerlandais s'applique également à leur litige avec la Banque Triodos sont les bienvenus.

Belgique
Les titulaires de certificats belges qui ne peuvent pas se joindre à nous peuvent, s'ils le souhaitent, s'associer à la procédure qui vient d'être lancée dans ce pays. Encouragé par Bernard Poncé, initiateur du Trioforum, l'avocat Laurent Arnauts (SQ watt Legal) s'est mis au travail. Au nom de plusieurs centaines de détenteurs de certificats, il assigne la banque en justice. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site du Trioforum.

Espagne
Selon la Plataforma de Afectados Triodos, un groupe d'intérêt de détenteurs de certificats espagnols, il n'est pas facile de présenter une demande conjointe en Espagne. C'est peut-être pour cette raison que des centaines d'actions en justice sont déjà en cours dans ce pays. Selon les dernières informations de la plateforme, les procès se sont soldés jusqu'à présent par 58 victoires et 40 défaites pour les détenteurs de certificats. Comme il s'agit de décisions rendues en première instance et que plusieurs voies juridiques sont encore possibles, il ne s'agit généralement pas de résultats définitifs.


Trois cabinets d'avocats agissent au nom de très nombreux titulaires de certificats individuels. Il s'agit de
- Col-lectiu Ronda
- Iribarren
- BBS

Allemagne et Royaume-Uni
Pour les titulaires de certificats allemands et britanniques, il n'y a malheureusement pas encore d'alternative. A notre connaissance, les détenteurs de certificats de ces pays ne se sont pas encore organisés. Nous pourrons peut-être leur donner un coup de main. Si vous le souhaitez, nous mettrons en contact les détenteurs de certificats que nous connaissons afin qu'ils puissent discuter d'éventuelles démarches communes. N'hésitez pas à nous faire savoir par e-mail si vous le souhaitez.

Traduit avec DeepL.com (version gratuite)

bottom of page